L’apéro

Bâtir mon prévisionnel

bâtir prévisionnel
Amélie DESCHAUMES

Le bilan prévisionnel : explications et réalisations !

Business plan, étude prévisionnelle, … certes ce sont des chiffres mais issus de ton raisonnement et propres à ton projet !  Voici les éléments principaux que tu devras travailler avant d’aller voir ton banquier.

bâtir prévisionnel

  • Tes investissements

Ils se composent de deux masses importantes :

  • Les éléments incorporels tels que le droit au bail, le fonds de commerce, … ce que tu ne peux pas toucher en somme !
  • Les éléments corporels c’est à dire ton outil de travail (le matériel), mais aussi les agencements intérieurs et extérieurs, les éventuelles mises aux normes, …

Ne pas oublier les investissements non directement liés à ton activité qui peuvent être rapidement significatifs : le dépôt de garantie du local ; les droits d’enregistrement ; les honoraires de conseil ; les frais de création ; un budget de communication …

  • Ton besoin en fonds de roulement

Il n’est à pas négliger dans ta réflexion car il te permettra de pouvoir payer tes charges courantes au moment du lancement de ton activité ! Mais aussi de payer les charges exceptionnelles liées à ta création telles qu’un budget de communication (site, flyers, cartes de visite…), les honoraires de conseils (expert-comptable, avocat, notaire, agence) ou encore les frais de création (statuts, bail, actes juridiques divers, …).

Ne pas oublier de chiffrer ton stock de départ si tu as une activité d’achat/revente !

  • Tes financements

C’est eux qui vont te permettre de financer tes investissements et ton besoin en fonds de roulement. Ils se composent de tes apports personnels, des aides à la création (Initiative Côte d’Or, la Région, CMA, BPI, subventions, …), et des financements bancaires ou extérieurs.

N’hésite pas à faire appel à nous, nous connaissons les bonnes personnes à te conseiller !

  • Ton chiffre d’affaires

Pour le déterminer, un certain nombre de paramètres entre en ligne de compte :

Le nombre de jours d’ouverture ; le panier moyen (pour les activités de ventes) ; les tarifs moyens (pour les prestations) ; le nombre de clients ; les pratiques de la concurrence ; la saisonnalité de l’activité ; la progression espérée de l’activité dans le temps ; …

  • Ta marge

Elle dépendra de ta politique de distribution et d’approvisionnement.

Quelle est ta cible de clientèle ? Petits prix ou haut de gamme ? A toi de le dire ! Cela te permettra de déterminer ta marge.

Ensuite, il faudra la mettre en corrélation avec les ratios de ta profession et bien contrôler la cohérence avec ta stratégie commerciale envisagée.

Notre rôle : s’assurer de la cohérence globale des chiffres que tu auras établis et de la faisabilité de tes perspectives de CA !!

  • Tes charges de fonctionnement

Il s’agit de frais fixes rencontrés en général dans toute activité : électricité, gaz, honoraires, publicité, salons, cotisation réseau, téléphone…, tu devras te pencher dessus pour les estimer au mieux et les adapter à tes spécificités. Attention beaucoup d’entre eux sont incompressibles… et il va falloir les couvrir !

Les postes à ne pas négliger : ton loyer et ton assurance professionnelle !

  • Le personnel

Tu souhaites travailler seul ou tu envisages de recruter ?

A toi d’y réfléchir, mais attention embaucher n’est pas chose simple ! Le code du travail, les conventions collectives… toute une législation à connaître et à appliquer correctement…

Et un salarié c’est engageant… il faut lui trouver du travail, assurer son salaire tous les mois, le faire évoluer, … Fais-toi conseiller par ton expert-comptable sur ce sujet pour être certain de ne pas te tromper !

Si tu envisages de reprendre un fonds de commerce, voici quelques points de vigilance à bien analyser en amont de la transaction :

  • La liste des salariés repris : seront-ils tous utiles après la reprise ? leurs rôles ?
  • Les rémunérations existantes : combien coûtent-ils ?
  • L’âge et l’ancienneté des salariés : vais-je devoir les remplacer rapidement ? aurais-je une indemnité à payer si l’un d’eux part ?
  • Les litiges éventuels : prud’homme en cours ?
  • Les relations entretenues avec le cédant ? Existe-t-il un risque managérial lié à la reprise ?
  • Quels sont les salariés « clés » ?
  • Détecter les zones de risques et coûts des départs éventuels

  • La rémunération du dirigeant

Il va falloir te prononcer sur tes besoins pour vivre et sur tes prétentions à bien gagner ta vie grâce à ton projet d’entreprendre !

Tu devras mettre en adéquation ta rémunération avec tes besoins personnels : distinction entre rémunération attendue et minimum vital.

Ton « coût » pour l’entreprise va dépendre de plusieurs paramètres : ton mode d’installation (EI, SARL, SAS, SA, …), ton pourcentage dans le capital, …

Il faudra également intégrer les aides dédiées aux chômeurs créateurs et repreneurs d’entreprise qui peuvent prétendre à des exonérations !

Toute cette partie est bien technique, demande à ton expert-comptable de bien t’expliquer !

Prends contact avec le cabinet d’expertise-comptable CAPEC !

 

A propos de l'auteur

Amélie DESCHAUMES

Amélie DESCHAUMES

4 commentaires

Ecrire un commentaire