Brèves de comptoir Mal aux cheveux ???

Commandement n°2 : Ne fais pas confiance aux « conseilleurs » !

creation-d-entreprise-105
Amélie DESCHAUMES

Pour réussir, il faut savoir s’entourer !

Tu fais quoi dans la vie ? « Je suis consultant auprès des professionnels, je les conseille lors de leur installation, mais aussi dans la gestion de leur entreprise au quotidien ».

Mais ta spécialité en fait, c’est quoi ? « Ben je n’en ai pas, je sais tout faire ! »

Si un jour, un mec te répond ça, alors fais ATTENTION !! Des consultants en tout et donc en rien, y’en a partout !

Je te l’ai déjà dit le mois dernier et je te le répète, tu es créateur donc tu es une cible idéale… tu es LA cible idéale !!

Des conseilleurs tu vas en rencontrer un peu partout au moment de tes démarches de création, que ce soit sur internet, dans les forums, ou dans les annuaires, il en existe partout ! Et c’est bien connu, ils risquent de te faire perdre beaucoup de temps et d’argent. Et de toi à moi, quand tu vas créer ta boîte tu n’as vraiment pas besoin de cela, tout est déjà assez compliqué !

Ils t’aideront soit à faire ton business plan, ils te conseilleront sur la forme juridique à retenir, ils iront même jusqu’à te rédiger tes statuts ! Toujours pour un prix attractif, mais une prestation de mauvaise qualité pas chère, reste toujours une prestation trop chère !

Tu veux mesurer les conséquences d’un mauvais conseil en amont… je te donne quelques exemples :

  • Un business plan bâclé !

 Ça peut se traduire par une mauvaise appréhension de ton secteur et de ses perspectives… et l’impact pour toi c’est quoi ? Un taux de marge surestimé qui entraîne une rentabilité bien moindre à tes prévisions, et donc un CA mini à atteindre pour t’en sortir qui te semble impossible ! « Si j’avais su, j’aurais pas venu ! »

Je ne parle pas de ta tréso… l’un des points-clé quand tu bosses ton BP (Business Plan) c’est bien elle !

Un mauvais plan de financement en amont, se traduit très vite par des problèmes de trésorerie … et à ce moment-là, la banque elle ne veut plus remettre « le couvert » !

Ton BFR doit être appréhendé au mieux et je dirais même « au poil » dans ton BP ! Entre tes frais de départ, ton stock, les mois de lancement à financer, les frais fixes à couvrir, et j’en passe… Il faut s’y connaître un minimum pour bien le calculer et t’assurer une sérénité financière au moins pendant tes 12 premiers mois d’activité.

  • Des statuts dignes d’une société à dimension internationale

Alors oui, le consultant il sait faire des choses complexes… tellement complexes que lorsque qu’on reprend « le bébé », et bien on efface tout et on recommence ! Et c’est quoi la conséquence pour toi ? Et bien tu dois refaire tes statuts intégralement et BIM, tu repasses par la case honoraire !

Un mauvais conseil trop cher, est un conseil beaucoup trop cher …

Il fait des choses tellement complexes, qu’il en oublie l’essentiel : limiter ta responsabilité et celle de ton conjoint, ou encore bien intégrer ton régime matrimonial pour te protéger toi et ton entreprise, pour que cette dernière reste la tienne même en cas de séparation.

  • Une fiscalité personnelle « assassine  » la 1ère année, voire les suivantes !

Encore là, il y a des erreurs de paramétrages de départ à ne pas commettre… En effet certains statuts juridiques ne sont pas du tout adaptés à certains cas de figure.

Tu peux te retrouver à payer des impôts en double l’année de ton installation alors que tu touches pôle emploi (ça semble illusoire je sais)… Tout cela parce que ta forme juridique et donc fiscale n’est pas la bonne…

Mais aussi tu peux payer de l’impôt sur le revenu sur un revenu que tu ne touches pas car ton entreprise est fortement endettée… Tout cela parce que ta forme juridique et donc fiscale n’est pas la bonne…

MON CONSEIL ?

capec création entrepriseFais-toi accompagner par des professionnels du droit et du chiffre : avocats, notaires, experts-comptables, juristes ! Appuie-toi sur les connaissances des personnes qui sont du métier, tu verras ça soulage de faire confiance à quelqu’un de pro.

A chacun son métier, je ne sais pas dans quoi tu te lances mais y’a de grande chance pour que je fasse appel à toi si j’ai besoin de compétences en particulier, alors fais pareil !

Alors oui, c’est sûr que de faire appel à des spécialistes de l’Entreprise ça a un coût, mais avec ce prix tu achètes la sérénité, la tranquillité et la sécurité, et à mon avis ça, ça n’a pas de prix !

Il y a certaines choses qui ne s’achètent pas, pour tout le reste il y a ton expert-comptable, n’hésite pas à contacter CAPEC :)

A propos de l'auteur

Amélie DESCHAUMES

Amélie DESCHAUMES

Ecrire un commentaire