Brèves de comptoir

Professionnels du bâtiment : Comment obtenir le label RGE ?

RGE label
L'invité du mois

Seuls les pros disposant de la mention RGE permettront d’obtenir le crédit d’impôt développement durable et l’éco-PTZ…

Es-tu concerné ? Quelles démarches effectuer ?

Arnaud Gravel
Nous avons pris des infos pour toi et avons interviewé un spécialiste du sujet à savoir Arnaud GRAVEL, Chargé d’Entreprises à la FFB 21 (Fédération Française du Bâtiment Côte-d’Or).

 

Q: Le label RGE, c’est quoi exactement ?

R: RGE, c’est une appellation et elle signifie « Reconnu Garant de l’Environnement ».

Selon le principe de l’éco-conditionnalité, il permet aux particuliers occupant leur habitation (propriétaire ou locataire) et réalisant des travaux d’amélioration ou de rénovation énergétique de bénéficier du CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique), des certificats d’économies d’énergie et des aides financières… comme l’éco-prêt à taux zéro!

Certains travaux de rénovation financés par un éco-prêt à taux zéro doivent également être effectués par des professionnels RGE. Et les entreprises qui les réalisent ont désormais l’obligation d’attester de l’éligibilité des travaux à ce prêt.

Q: Quelles sont les entreprises ayant intérêt à obtenir le label ?

R: La mention RGE concerne principalement les entreprises qui réalisent des travaux concourant à améliorer la performance énergétique des bâtiments ou à installer des systèmes d’énergies renouvelables : menuisiers, plaquistes, couvreurs, plâtriers, électriciens, plombiers-chauffagistes…

Q: Les objectifs de la mention RGE ?

R: Toi entrepreneur, ne te prive pas de cette clientèle qui a obligation de passer par un professionnel RGE afin de pouvoir bénéficier des aides fiscales et financières. Il en va de ton obligation de conseil !

De manière croissante, la mention RGE est une condition sinequanone dans la sélection des entreprises dans le cadre des marchés publics et des appels d’offre.

Q: Comment obtenir la mention RGE et quel est son coût ?

R: Toutes les entreprises disposant déjà d’un signe de qualité relatif à la performance énergétique des bâtiments, des installations électriques, d’énergies renouvelables peuvent prétendre à la mention RGE.

Pour celles désirant obtenir une qualification, il faut suivre une formation dans un centre de formation agréé avec possibilité de co-financement par un organisme (ex : OPCA dans le bâtiment). Renseigne-toi car tu peux prétendre à une prise en charge des frais pédagogiques qui peut réduire ta facture !

Cependant, fais attention aux entreprises qui te proposent de s’occuper de ton dossier RGE… c’est un surcoût qui n’en vaut pas la peine !

Le coût de la formation dépend de l’activité et de la durée de la formation :

  • activité énergies renouvelables : formation allant de 3 à 5 jours selon l’activité pour un coût de 660 à 1 000€
  • activité traditionnelle : formation Feebat Renov sur 3 jours qui coûte 660€

En parallèle, tu dois monter un dossier de qualification professionnelle :

  • Qualit’ENR pour les installateurs d’énergies renouvelables
  • Quali’Sol pour le solaire thermique
  • Quali’Bois pour le bois énergie
  • Quali’Pac pour les pompes à chaleur
  • Qualibat pour les qualifications relatives aux énergies renouvelables (photovoltaïque, solaire thermique, PAC et bois) et à l’efficacité énergétique
  • Qualifelec pour les qualifications accompagnées de la « mention économie d’énergie » ou de la « mention solaire photovoltaïque », en complément d’une qualification de base (installation électrique, chauffage-ventilation-climatisation)

Tu deviens RGE dans le domaine d’activité concerné !

La demande du dossier de qualification coûte entre 150 et 200€. 

Chaque année, des frais d’établissement de certificat sont appelés pour un montant de 80€ HT par an environ.
Ensuite, tu subiras un audit par chantier dans les 24 mois qui suivent l’obtention de la qualification RGE, celui-ci te coûtera environ 350 € HT.

Alors n’hésite plus, fonce ! La mention RGE te permettra de valoriser ton savoir-faire et de le vendre !

C’est un argument à mettre en valeur auprès de tes clients, en plus d’être couvert par ton assurance sur les travaux réalisés, dans l’objectif de renforcer la relation de confiance avec ton client !

Pour toute question complémentaire, n’hésite pas à te rapprocher de la FFB ou de ton expert-comptable.

Interview réalisée par Adrien NAVELOT, expert-comptable à CAPEC

Logo
Merci à Arnaud GRAVEL pour avoir accepté notre invitation :)

A propos de l'auteur

L'invité du mois

L'invité du mois

Ecrire un commentaire