Brèves de comptoir

Réseau Entreprendre : Aide à la création ou reprise d’entreprise

réseau entreprendre et capec accompagnent les créateurs repreneurs d'entreprise
Franck DUHAMEL
Ecrit par Franck DUHAMEL

Entreprendre : Découvrez les critères de sélection pour être accompagné par le Réseau

« Il n’est pas de vent favorable pour celui qui ne sait où il va »… nous enseigne avec sagesse, Sénèque.

Entreprendre : ça se prépare !
Non ! Non de non ! Combien de fois je reçois des nouveaux clients, créateurs-repreneurs depuis peu, qui n’ont pas bouclé comme il était possible de le faire leur stratégie financière et leur accompagnement ante-création ? : beaucoup trop !

Et parfois, il est malheureusement trop tard pour agir car l’entreprise ne rentre plus dans les critères d’éligibilité des dispositifs aidants…

« Le Bistrot des créateurs » a donc décidé de mettre en lumière, les dispositifs d’accompagnement existant tous secteurs d’activités confondus. L’un de tes premiers jobs de créateurs, c’est bien de cartographier les personnes et organismes qui vont pouvoir t’aider de la phase d’incubation et de maturation, à la phase post-création.

Si tu démarres la tête dans le guidon dès le début, alors là tu risques de m’inquiéter sérieusement…

Chiffres clés : 83 implantations en France, 2300 créateurs-repreneurs en cours d’accompagnement, 21M€ prêtés en 2015

 

Le Réseau Entreprendre, c’est quoi donc ?!

Voilà un des nombreux dispositifs d’aide à la création-reprise qui fête cette année les 30 ans de sa création, un dispositif mis en mouvement à l’initiative d’André MULLIEZ, ex PDG du groupe PHILDAR : le Réseau Entreprendre.

C’est une association répartie sur plus de 80 sites d’implantation en France, réunissant des chefs d’entreprise accompagnant bénévolement les créateurs-repreneurs dans leur projet.

Les points clés à retenir :

  • La cible:

Entreprise à potentiel de croissance, démontrant un projet d’embauches de cinq personnes à minima sur les trois premières années et plus d’une dizaine à cinq ans. Dans le cadre d’une reprise, il faudra que tu veuilles donner une nouvelle impulsion à l’entreprise rachetée. Et pour être aidé, il te faudra être majoritaire dans le capital.

  • Le bénéfice d’un réseau

Une fois pris en main par le Réseau, tu pourras accéder plus facilement à des contacts utiles à ta création-reprise, notamment dans ton périmètre local.

  • Une expérience partagée par les membres du Réseau

Il y aura toujours un membre connaissant de près ton activité, ou la comprenant. C’est un chef d’entreprise qui t’apportera sa vision, son passé avec ses réussites et ses échecs à capitaliser, son propre réseau, ses idées, …

  • 170 salariés et des consultants

Ils t’aideront à travailler ton business plan avec ton expert-comptable préféré… certainement CAPEC ! Plusieurs regards sous divers angles de vue…c’est mieux et sécurisant qu’un œil de cyclope ! Des rencontres régulières avec l’accompagnateur sont organisées.

  • Un prêt d’honneur au créateur-repreneur

Ce prêt va de 15 000 € à 50 000 € (pouvant monter à 90 000 € pour les projets innovants). C’est un prêt accordé au porteur de projet lui-même, pour que tu puisses apporter ensuite les fonds au capital de la société ou en compte-courant bloqué (prêt remboursable sur 5 ans, sans intérêt, sans garantie).

Maximiser ses fonds propres dès le départ, c’est la possibilité pour certains projets financés (nous en reparlerons ultérieurement dans un prochain article), de faire entrer trois à quatre fois plus de fonds extérieurs (emprunts essentiellement). Tu vois immédiatement l’intérêt de la chose … mais attention, le Réseau Entreprendre est très clair sur ce point : si tu viens uniquement chercher des fonds, cela ne fonctionnera pas. Le Réseau Entreprendre, c’est une méthodologie d’accompagnement global : tu y adhères ou sinon…passe ton chemin…

  • Un projet c’est bien, un bon porteur de projet, c’est mieux !

En clair : le comité de sélection va grandement regarder tes qualités de futur chef d’entreprise et s’attacher à valider avec toi, ce que tu aimes faire et n’aime pas faire, là où tu es le meilleur et donc là où il faudra absolument structurer ton équipe pour combler les trous. Bref, ils passeront du temps à travailler la personne que tu es, en même temps que ton projet.

  • Un processus structuré dans la phase de candidature

Avant de passer devant le Comité d’engagement, il peut se passer entre deux et six mois après ton acte de candidature. C’est long mais bien souvent nécessaire pour mieux structurer ton projet. Si le comité d’engagement te suit, alors tu deviens l’heureux lauréat accédant à l’ensemble des services du réseau (voir plus haut). Tu auras même droit à une belle mise en lumière lors d’une soirée annuelle avec l’ensemble des décideurs locaux… Allez, hop ! Cocktail et petits fours pour te féliciter de ta patience et de ta rigueur !

  • Enfin, pour les entreprises innovantes, des compléments d’accompagnement sont prévus dans le dispositif. Nous en reparlerons en même temps qu’un article concernant les incubateurs régionaux.

En bref…

Le  Réseau Entreprendre, c’est un super réseau, plutôt efficace avec taux de survie de l’entreprise à 3 ans, ce qui est nettement supérieur à la moyenne nationale ! Je le recommande systématiquement si ton entreprise est éligible ! Et si  l’accompagnement du Réseau t’est utile à toi porteur, sache qu’il l’est également pour moi expert-comptable car nous sommes complémentaires.

Allez ! Tu appelles, ok ?!! 

Voici les contacts et informations plus détaillés :

  • L’implantation bourguignonne : Réseau Entreprendre Bourgogne – 5 rue des Artisans – 21800 QUETIGNY- Tel : 03 80 46 45 79

A propos de l'auteur

Franck DUHAMEL

Franck DUHAMEL

Expert-comptable associé à CAPEC, cabinet d'expertise-comptable, conseil et audit.
Diplômé en gestion de patrimoine
Spécialisé dans l'accompagnement des entreprises innovantes

Ecrire un commentaire