La Suggestion du chef

Grossesse et dirigeante : Connais-tu tes droits ?

Séverine Royer, Strategis Patrimoine
Séverine Royer
L'invité du mois

Comment bien organiser ta grossesse ! Ton entreprise, ton premier bébé !

Pas facile de partir en congé maternité lorsque l’on est responsable de son entreprise. Pourtant, en tant que dirigeante, tu as aussi des droits, que tu attendes un enfant ou que tu l’adoptes.


enceinte et chef d'entreprise

Maternité et chef d’entreprise

Durant ta grossesse, fais une pause !

Bientôt un enfant dans ta vie ? Sache que les dirigeantes bénéficient de droits pendant leur grossesse, qui diffèrent selon leur statut.

  • Si tu es dirigeante salariée, en cotisant à la Sécurité sociale, tu perçois des indemnités journalières, calculées sur la moyenne des salaires perçus. Tu peux prétendre à un congé maternité classique (6 semaines avant l’accouchement et 10 semaines après). Mais si tu es en forme, tu peux reporter 3 des 6 semaines après l’heureux événement, soit 13 semaines.
  • Si tu es dirigeante indépendante : artisan, commerçante ou profession libérale, contrairement à ce que beaucoup pensent, tu disposes de plusieurs aides :
    • L’indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité (congé maternité),
    • L’allocation forfaitaire de repos maternel (prime de naissance).

L’indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité

Pour bénéficier de cette indemnité, tu dois cesser ton activité durant au moins 44 jours, dont 14 jours avant la date prévue d’accouchement. Cet arrêt de travail peut être prolongé par une ou deux périodes de 15 jours consécutifs. La durée des arrêts de travail ne peut pas être fractionnée autrement.

En 2016, les montants maximums des prestations sont de 2 327,60 € pour les 44 premiers jours d’arrêt. Il peut être porté à 3 121,10 € pour 59 jours et 3 914,60 € pour 74 jours d’interruption.

En cas de grossesse multiple, tu as droit à plus de jours.

L’allocation forfaitaire de repos maternel

Cette allocation est versée en 2 fois, au cours du 7ème mois de grossesse, puis, après l’accouchement. En cas d’accouchement prématuré, tu peux être payée en une fois.
Cette allocation s’élève à 3 218 euros, et en cas d’adoption, tu peux prétendre à la moitié, soit 1 609 euros.

Si tu veux plus d’informations, n’hésite pas à te rendre sur le site officiel de la CAF et du RSI : www.caf.fr et www.rsi.fr

Enfin pour ce qui est de l’annonce de ta grossesse à ta caisse maladie ? le plus tôt sera le mieux !

La couverture maladie en cas de grossesse

La caisse maladie prend en charge à 100 % certains soins liés à la maternité. Mais sache que des médecins pratiquent des dépassements :(

Mon conseil : pense à une complémentaire !

Pensez à la complémentaire santé ! Si les actes liés à la maternité sont pris en charge à 100% par la Sécurité Sociale, certains dépassement d’honoraires ne sont pas remboursés. N’hésite pas à te tourner vers ton assureur pour bénéficier de prime forfaitaire voire même du maintien de tes revenus

Elle prendra en charge les dépassements d’honoraires, le coût de la chambre particulière, des séances de médecine parallèle (comme des séances d’haptonomie ou des séances d’ostéopathie pour toi ou pour le bébé…).

Elle peut même prévoir un maintien de revenus en cas d’arrêt pathologique si tu as souscrit un contrat de prévoyance (fais attention à bien te renseigner !).

L’arrivée de bébé provoque un tel bouleversement dans ta vie, qu’avoir anticipé est gage de sérénité !

L’équipe de Strategis Patrimoine peut t’accompagner dans toutes tes démarches, n’hésite pas à nous contacter !

A CAPEC, aussi, on a un spécialiste qui peut t’accompagner dans tes démarches, alors contacte-nous via notre site internet ici !

Tu as aimé cet article, alors partage-le !

A propos de l'auteur

L'invité du mois

L'invité du mois

Ecrire un commentaire