Le plat de résistance

Pourquoi recruter un stagiaire ?

recruter un stagiaire
Amélie DESCHAUMES

Tu as la tête dans le guidon, tu es chargé et tu ne t’en sors plus… tu te dis qu’il serait bien que tu embauches un salarié afin de te permettre de souffler et de pouvoir prendre un peu de recul sur tout ça…. Mais tu n’as toujours pas le temps, encore moins pour lancer un recrutement !!

Une solution assez simple à mettre en place et pas trop engageante dans le temps : recruter un stagiaire !

Nombreux sont les jeunes à la recherche d’un stage dans le cadre de leurs études qui galèrent à trouver une entreprise qui veuille bien d’eux pour leur faire découvrir le monde du travail, leur faire mener une mission, leur confier des responsabilités… donc voilà une solution pour toi qui ne t’en sors pas !

C’est du gagnant-gagnant, tu vas pouvoir aider un jeune à mettre en pratique ses compétences dans ton entreprise et lui va te permettre de déléguer certaines tâches afin que tu puisses te pencher sur toutes les choses que tu n’as pas le temps de faire… commercial, communication, comptabilité, stratégie…

Les règles à connaître pour recruter un stagiaire

Mais attention recruter un stagiaire doit se faire en respectant certaines conditions :

  • signer une convention de stage entre toi (employeur), l’étudiant (futur stagiaire) et l’organisme de formation dont dépend le stagiaire (école, lycée, …).
    Elle prévoit les règles relatives au déroulement du stage : les missions du stagiaire, des dates de début et de fin du stage, les horaires de travail, les informations relatives aux conditions financières à savoir le taux horaire de gratification s’il y en a une et les avantages éventuels auxquels le stagiaire a droit (accès à la restauration, prise en charge d’une partie des frais de transport, remboursement de frais divers, etc.).
  • verser une gratification obligatoire dès lors qu’il est accueilli par l’entreprise plus de 2 mois, soit l’équivalent de 44 jours à 7 heures par jour, ou encore à partir de la 309heure, au cours de la même année scolaire ou universitaire, même si sa présence n’est pas continue.
    En dessous de cette durée, la gratification est facultative.
    Le taux horaire de la gratification est égal à 3,75 € par heure de stage, correspondant à 15 % du plafond de la Sécurité sociale (soit 25 € x 0,15).
    Dans certaines branches professionnelles, le montant de la gratification est fixé par convention de branche ou accord professionnel étendu et peut être supérieur au montant minimum légal.
    Tu devras le vérifier dans la convention collective.

Charges sociales sur la gratification ?

  • Si la gratification versée ne dépasse pas le montant horaire minimal, elle est exonérée de charges sociales pour l’entreprise et pour le stagiaire (la CSG et la CRDS ne sont pas dues).
  • Si la gratification conventionnelle est supérieure au minimum légal alors elle est soumise à cotisations et contributions sociales au-delà du seuil de franchise, calculées sur la fraction excédentaire (différence entre le montant réellement versé et la franchise de cotisations).
  • Bénéficier des autres droits et avantages financiers au même titre que les salariés

Même si le stagiaire n’a pas le statut de salarié, il doit bénéficier, au même titre que les salariés de l’entreprise, de certaines prestations comme : l’accès aux offres du comité d’entreprise, l’accès au restaurant d’entreprise, l’octroi de titres restaurants.

Les frais de transport engagés par le stagiaire pour se rendre sur le lieu de son stage devront être remboursés pour moitié de ces frais, et ceci dans les mêmes conditions que celles applicables aux salariés de l’entreprise.

Le stage, surtout s’il est d’une durée de plus de 2 mois, va te permettre de confier de réelles missions au stagiaire et de tester une première approche d’embauche. Tu verras comment tu peux fonctionner avec quelqu’un dans ton quotidien, ce que cela t’apporte réellement. La prise de risque est peu importante pour toi car le stage a une durée prévue en amont et la gratification reste vraiment abordable pour une petite structure (541.46€ par mois pour un 35h).

Avec un peu de chance, le jeune va faire ses preuves et se plaire chez toi, tu pourras donc lui proposer une offre d’emploi à la fin de ses études !

Si tu as besoin de plus d’info sur le sujet, appelle notre filiale CAPEC RH , structure spécialisée dans les domaines de la paie, des ressources humaines et du droit social !

A propos de l'auteur

Amélie DESCHAUMES

Amélie DESCHAUMES

Amélie DESCHAUMES, expert-comptable à CAPEC, cabinet d'expertise-comptable, conseil. Accompagne les entrepreneurs dans leur projet de création-reprise

Ecrire un commentaire